fbpx

Danser pour créer de l'espace

Juin 2021

Danser pour créer de l'espace

Dans l’espace de danse, j’explore comment le mouvement crée de l’espace. A la fois, de l’espace physique autour et à l’intérieur de moi et de l’espace émotionnel et mental. Prendre conscience de mes schémas mentaux (automatiques) m’aide à explorer de nouvelles possibilités et m’ouvre de nouvelles opportunités. En incarnant mes découvertes dans l’expression corporelle je les ancre dans mon corps comme des ressources dans lesquelles puiser dans ma vie quotidienne.

 

 

Créer de l’espace autour

Quand on a l’impression qu’il y a trop de monde dans un espace de danse. On se sent écrasé et on rétrécit son champ de vision. Alors, on a tendance à rétrécir sa danse jusqu’à se figer. Cela génère une frustration: il n’y a pas assez de place pour danser.

L’enseignant alors invite à chercher les espaces vides pour aller les occuper. C’est alors qu’on commence à voir que tout le monde est au milieu et qu’il y a une grande place dans un coin de la salle. Dès qu’un participant se déplace vers un espace libre pour l’occuper. Il libère l’espace où il se trouvait. Quand plusieurs participants le font, cela relance le mouvement. Et quand tout le monde bouge, il semble qu’il y ait plus de place. Soudain, c’est comme si la salle s’agrandissait. On peut à nouveau s’engager dans des mouvements plus amples et voir même plus rapides.

L’enseignant a simplement invité à un changement de perspective. Au lieu de porter notre attention sur les espaces occupés, on la porte sur les espaces vides. Et cela suffit pour réaliser qu’il y a encore de l’espace, assez d’espace pour tout le monde. Finalement, il suffit de mieux l’occuper.

Grâce à ce changement de perception c’est comme si le mouvement avait créé de l’espace. Me mettre en mouvement crée de l’espace autour de moi. Mon expérience personnelle et que cela crée aussi du mouvement en moi.

 

Créer de l’espace dedans

La créatrice de la Danse des 5Rythmes – Gabrielle Roth – disait: le mouvement est la voie la plus rapide pour calmer le mental. Comme tout ce qui est génial, c’est simple et évident: le sport pour se vider la tête. Après la danse, les pensées stressantes récurrentes (et contre-productives) s’effacent.  Je vois mieux ce qui est vraiment important. Je gère les choses une par une.

Ce que la Movement Medicine m’a appris, c’est qu’il n’y a pas besoin de se pousser jusqu’à tomber de fatigue, les pratiques plus douces procurent aussi cet effet. En danse libre, vous pouvez choisir d’aller dans l’intensité ou non selon vos besoins du moment. Même quand la musique et la guidance de l’enseignant invitent à l’intensité, la porte est toujours ouverte pour suivre votre propre rythme.

Par l’expression corporelle permet aussi de créer de l’espace dans le corps et le coeur:

  • Corps : je retrouve de l’amplitude dans ma respiration, comme s’il y avait plus d’espace dans ma cage thoracique. Mes poumons peuvent se développer en haut, en bas et à 360°. Ma nuque et mes épaules sont détendues. Je me sens stable et solide sur mes jambes.  
  • Coeur: en Movement Medicine, on dit que c’est là que naissent les émotions. Ainsi, notre danse consiste à amener de la conscience et du mouvement dans la mâchoire crispée par la colère non exprimée, de la fluidité dans la colonne vertébrale figée par la peur, des déplacements dans les jambes plombées par la tristesse et l’amplitude des deux bras, grands ouverts à la joie qui vous habite.

Cela devrait vous permettre de vous sentir plus légère ou léger, créer un espace à l’intérieur. Une sorte de ménage pour repartir sur une base nette. On dit que la nature a horreur du vide. Alors quand on a fait de la place, on choisit ce que l’on met dedans. C’est-à-dire ce qui va remplacer, ce qu’on a lâché: plus de joie, de sérénité, d’amour, de rire, de confiance, à vous de choisir. 

 

Conscience et exploration pour plus de liberté

Pour moi l’espace de danse, c’est comme un entrainement pour la vie. Sur le parquet, de temps en temps, on se dirige à plusieurs sur un même espace. Cela arrive aussi dans la vie. Dans ce cas, je vois trois options:

  • Revendiquer cet espace coute-que-coute (juste dans l’intention, se rentrer dedans physiquement n’est pas une option!)
  • S’effacer c’est-à-dire laisser l’espace à l’autre
  • Danser ensemble, partager, se rencontrer

Dans la danse comme dans la vie, les trois sont possibles et légitimes, cela dépend de la situation. 

Si on a l’impression de faire toujours le même choix, on peut se poser des questions. Notre cerveau aime prendre le chemin qu’il connait déjà. Il connait. En somme, cela devient une sorte d’automatisme, plus ou moins conscient. Et même si on s’auto-juge négativement pour cette répétition, on continue à faire le choix de la sécurité car c’est un terrain connu. Pourtant, il serait préférable de pouvoir choisir et utiliser l’option qui convient à la situation, non?

Dans la danse, vous pouvez explorer l’option qui vous vient naturellement. Il suffit de marcher et à chaque fois que vous croisez quelqu’un, vous sentez ce qu’il se passe. Vous pouvez aussi choisir de tester les autres options, celles qui vous paraissent moins naturelles. Au début, ce sera sûrement totalement inconfortable. 

Par exemple, si vous pensez que vous laissez toujours votre place et que vous souhaitez vous affirmer.  Le temps de danse peut être un lieu pour vous entrainer: poser l’intention de prendre votre place, essayer autant de fois qu’il le faut, sentir ce qui émerge : un regard, un sourire, un geste fluide, un mouvement clair décidé visible? Vous pouvez même tester les postures agressives, cela peut être amusant et voire même libérateur.

Si vous avez peur des conséquences dans la vie. Dans l’espace de danse, vous pouvez explorer de manière ludique et légère jusqu’à trouver votre propre style. C’est-à-dire votre chemin personnel et l’espace unique qui vous correspond pour exprimer votre liberté.

 

 

Ouvrir de nouvelles possibilités

En tant qu’enseignante en Movement Medicine, mon role est de vous guider dans la pratique d’ « exercices » tels que la Méditation de l’Arbre de Vie, l’Eveil du Danseur ou la MESA – Movement of Energetic Spatial Awareness. Ces exercices sont des ressources à utiliser quotidiennement selon ses besoins. Si on les pratiques régulièrement, on a plus de chances d’y penser dans une situation compliquée. Souvent, on connait la théorie mais dans la panique, on n’y pense pas. Qu’est-ce qui va faire que vous allez y penser quand vous en aurez besoin? 

Penser à :

  • prendre quelques minutes de respiration pour se sentir pleinement présent-e. 
  • se mettre physiquement en mouvement quand on se sent coincé dans la tête
  • bouger pour exprimer ce qui nous prend la tête et a besoin de sortir pour pouvoir passer à autre chose. 

Y penser ET de s’autoriser à prendre ce temps, faire ce choix pour soi.  Ce sera plus facile, si c’est familier car vous avez pratiqué.

 

Conclusion

En conclusion, j’aime emmener les enseignements de la danse dans ma vie. Quand je me sens contrainte aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, je cherche les espaces vides. Comme dans la danse, je change de perspective. Cela me permet de lâcher prise sur ce que je ne peux pas faire ou être. Et de me concentrer pleinement sur ce qui est possible pour en profiter au maximum.  Comme à la danse, plus je cherche, plus je trouve. En outre, plus j’occupe l’espace dont je dispose et plus j’ai de place. Souvent, de nouvelles possibilités s’ouvrent à moi. 

Bouger pour regarder les choses sous un autre angle fait apparaitre des chemins que l’ont ne voyait pas. Ce n’est pas de la magie, ce sont des mathématiques.

visuel-créer-de-l-espace

Danser pour se vider la tête

Démo en vidéo

 

Danser pour se recentrer

Ne plus lutter contre l’agitation du mental,
L’exprimer cette agitation par un mouvement.
Laisser partir la vague d’émotions,
Emportée par la musique
Bercée par le mouvement de mon corps
Précis, relâché, fluide.

Musique: Calling par Stef Vink (Stef Vink Music) 

Retrouvez la musique de Stef sur : https://www.patreon.com/stefvinkmusic et https://stefvink.bandcamp.com

Retrouvez toutes les vidéos du Défi 100jours de danse sur mon compte Viméo 

Où et quand pratiquer

Vous voulez essayer? Vous êtes les bienvenu(e)s dans votre condition physique du moment, avec ou sans expérience de danse particulière. 

 

 

En ligne via Zoom :

Les mardis de 12h30 à 13h30 

A Aix-en-Provence

(ouverts à tous - toute l'année) 

Cours Individuels

 En ligne via Zoom