fbpx

Jaguar dans le corps, papillon dans le coeur

Juillet, 2020

Jaguar et papillon: se réaliser grâce au mouvement

Partage d’un processus d’acceptation et d’évolution personnelle. Trouver sa direction, cheminer avec humour et gratitude vers l’acceptation et enfin, lâcher-prise pour se réaliser. 

 

Une vision, une direction

Jaguar dans le corps, papillon dans le coeur. Au départ, c’est le titre d’un livre de Ya’Acov Darling Khan cofondateur de l’école de Movement Medicine. J’ai lu le livre, il y a presque deux ans mais son titre a continué à me faire travailler. 

Pour moi, c’est un idéal fascinant: 

« Comme on doit se sentir bien avec la souplesse, la fluidité, la force tranquille du corps d’un jaguar et la légèreté d’un vol de papillon dans le coeur. »

 

Humour et Gratitude

Un matin, il y a environ six mois, je me suis réveillée avec cette idée:

 « Jaguar dans le corps et papillon dans le coeur? Ben moi, je me sens plus avec un coeur de lionne et un corps de libellule ! »

Cela m’a bien fait rire. Pour transformer la lionne en papillon et la libellule en jaguar, c’est un grand chemin à parcourir mais avec un bon chausse-pied, cela peut se rentrer…

Passé la blague, j’ai senti une montée de gratitude. Ce n’est peut être pas là où je veux être mais c’est déjà énorme de savoir où j’en suis. D’être capable de poser des mots et une forme imagée de comment je me sens. 

 Alors oui, merci à Y’Aacov & Susannah Darling Khan qui ont tant travaillé pour que cette pratique soit suffisamment connue pour arriver jusqu’à moi, que je puisse la pratiquer, que je puisse la recevoir et qu’elle me fasse autant évoluer. 

Merci aussi à moi, d’avoir suivi mon instinct et d’y avoir placé ma détermination pour la pratiquer suffisamment pour arriver à ce point de conscience. 

C’est là où j’en étais : un coeur vivant, féroce et fort, qui peut se jeter dans tous les sens (comme une lionne en furie). Et un corps qui semble parfois voler au dessus du sol comme une libellule, léger et parfois déraciné.  Il a fallu travailler pour en arriver à cette conscience-là et il faudrait encore travailler – enfin danser, lâcher-prise, rire, pleurer – pour transformer ces parties de moi.

 

Acceptation

Il y a trois mois, je me suis réveillée, avec cette nouvelle conviction:  

« Jaguar dans le corps, papillon dans le coeur. Ce n’est pas moi et cela ne le sera peut-être jamais. C’est quelqu’un d’autre. Et c’est bien comme ça. Moi, Solange, je serai peut-être toujours la femme avec un coeur de lionne et un corps de libellule. Pourquoi toujours chercher à être autre chose que ce que je suis, à aller ailleurs? »

C’est bon de sentir son coeur terriblement vivant et vibrant en fonction des expériences de la vie. Ce n’est ni tranquille, ni confortable et ça demande beaucoup de courage. Quand le coeur a exprimé, extériorisé, ses danses saccadées, violentes, imprévisibles, terrifiantes, disgracieuses, incohérentes, contradictoires alors la danse du corps devient si légère, esthétique, fluide, elle s’envole. Amener de la légèreté, donner corps à une manière d’interagir avec la vie avec intensité, légèreté et même si j’ose – grâce. Ce n’est finalement pas mal non plus. 

Alors j’ai arrêté de résister contre la lionne et la libellule. J’ai lâché prise sur devenir l’idéal pour accepter ma réalité. D’abord ça fait du bien de juste être au lieu d’aller. C’est reposant. Résister prend énormément d’énergie. L’énergie passée à résister peut revenir se poser tranquillement à l’intérieur.  Elle peut être ré-orienter vers quelque chose qui nous sert.

Lâcher-prise

Arrêter de retenir et garder à l’intérieur ce qui traverse mon coeur et commencer à apprendre en prendre soin. En lui accordant, en m’accordant les temps de récupération dont ce coeur a besoin pour continuer à vibrer haut et fort, pour commencer à vibrer de toute son intensité. 

Laisser danser la danse de la libellule, quoiqu’en pense les autres. Même si elle parait trop esthétique, technique et travaillée pour être improvisée et naturelle à certains ou trop légère à d’autres. Au contraire, aller jusqu’au bout, la développer pleinement pour sentir et comprendre comment la rendre accessible à tous. 

La libellule est un symbole de transformation. Pour moi, elle ne vole pas au vent, elle est toujours orientée, tout son corps montre la direction. C’est un insecte relativement rare et fugace. La libellule navigue entre la terre et le ciel grâce à sa maitrise des lois de la gravité.

 

Réalisation

Souvent quand on commence à accepter et qu’on arrête de résister alors ça vient. Il y a quelques jours, j’ai participé à une planetary dance. C’est un rituel pour ramener la paix dans un lieu. On trace 3 cercles concentriques et on court, trottine ou marche le long de ces cercles. Sans entrainement, chaussée de ballerines puis pieds nus, j’ai couru – trottiné – marché pendant 1h30 avec le sourire et une cinquantaine de participants.

Je ne pensais pas être capable de courir autant, j’étais portée.

Portée par le son des percussions, le pouvoir de nos intentions, l’énergie du groupe. A l’intérieur, une joie si intense. Je n’avais pas l’impression de forcer. Plus je me détendais dans mes intentions, dans la sensation de prendre appui sur le sol à chaque pas, plus je me sentais légère, j’aurai pu continuer encore à trottiner et marcher (encore). 

Jaguar dans le corps, papillon dans le coeur: tout est dit. Il s’agit, simplement, de s’autoriser à se détendre et à donner du mouvement à nos intentions. Chaque intention étant aussi unique et utile que nous le sommes.

 

* Jaguar in the body, butterfly  in the heart – The Real-Life Initiation of an Everyday Shaman de Ya’Acov Darling Khan. Acheter le livre

 

* Photo prise par Stéphane Vernier (Tamalpa France) lors de la Planetary Dance du 13 Juillet 2020 à Marseille.

solange marseille

Les prochains ateliers

Envie d’essayer ? Vous trouverez ci-dessous les thèmes des prochains ateliers et stages.

Réalisation

Réalisation

vendredi 19 juin 2020   19h30 - 21h30   à la Fabrique d'Arts et Culture 149-151 rue Sainte, MarseilleLibèrer sa danse c'est trouver le...

Où pratiquer?

Plusieurs formats sont proposés pour s'adapter à de votre localisation géographique, votre emploi du temps et votre objectif: bien-être et détente ou développement personnel.

Découvrez les autres possibilités: cours hebdo à Aix-en-Provence, ateliers thématiques, cours individuels et applications en entreprise.

Derniers ateliers avant la pause estivale: jeudi 23 Juillet en ligne via zoom, vendredi 24 Juillet à Marseille avec Libradanse, mardi 28 Juillet – les pieds dans l’herbe à Aix-en-Provence